Autofocus sur la marseillaise Charlotte Lapalus

24/04/2018


Charlotte Lapalus

La jeune photographe marseillaise Charlotte Lapalus se livre à la MMM qui en 2016 lui a confié sa première série mode des lauréats OpenMyMed Prize parue dans le Grazia, et la réalisation du visuel du concours ci-dessous

Visuel concours OpenMyMed Prize 2016 par Charlotte Lapalus

Quel est votre parcours ?
Après 8 années d’études en droit, j’ai exercé le métier de notaire assistante durant 4 ans avant de me consacrer complètement à la photo. J’ai intégré une école de photographie et très vite, j’ai été repérée par American Vintage et Veja avec qui j’ai fait mes premiers pas dans la photographie de mode. J’ai ensuite fait une rencontre déterminante pour moi, Romain Foucque, devenu mon premier assistant mais aussi associé sur de nombreuses productions. Ce binôme me permet chaque jour d’évoluer en terme de recherche de lumière et de travailler dans des conditions optimales. J’ai aussi intégré la famille HOME STUDIO (Nouveau Studio photo Marseillais regroupant, entre autres, l’agence créative HVH films) avec laquelle j’apprends chaque jour. La prise de vue en studio « dompter la lumière artificielle » était un grand défi pour cette année 2017. L’année 2018 sera, elle, basée un peu plus sur le voyage, les reportages et nos belles lumières du Sud…

Pourquoi avoir choisi la photographie ? 
Pour l’instant unique capturé.

Qu’évoque la MMM pour vous ?
C'est un révélateur, un porte-parole des talents français et méditerranéens. Elle place Marseille dans une dimension internationale. 

Que vous a apporté la MMM ? 
Une reconnaissance, plus rapide de mon travail qui a favorisé de nombreuses rencontres professionnelles. J’ai surtout aimé collaborer avec Maryline Bellieud-Vigouroux, quelle grande Dame !
J'ai eu la chance de collaborer pour mettre en image le défilé de Jacquemus « Les Santons de Provence », qui  m'a offert une exposition dans la presse nationale et internationale (VOGUE US, France, en Russie etc...). 

Ce défilé était très émouvant pour moi, tout d’abord pour la mise à l’honneur de Marseille, sa lumière et sa rébellion. La photogénie des mannequins du défilé, pour certaines d'entres elles, je les ai vu évoluer et grandir à mes côtés. J’étais très émue de les voir déambuler sur cette passerelle majestueuse du Mucem, vêtues d’une des plus belles collections de JACQUEMUS.

Et la mode en sujet ? 
La mode… un jour je l’aime, un jour je la déteste. J’aime travailler l’esthétisme de l’image, aujourd’hui ça passe par la mode, ça a commencé avec des paysages, qui sait demain ce sera peut-être de la réalisation. 

Comment définiriez-vous votre style? 
Toujours en recherche. 

Quelles sont vos actualités ?
J’ai poursuivi ma collaboration avec la famille KAPORAL qui m'a fait confiance à mes débuts. J’ai shooté leur dernière campagne « TAKE ME AS I AM » avec le modèle star Francisco Henriques. C’est un véritable retour aux sources pour la marque Marseillaise : nous souhaitions présenter une vision forte et assumée du jean Kaporal, nous avons donc travaillé sur l’intensité de la lumière solaire de Marseille. C’était un très beau challenge pour moi, il me semble relevé avec succès grâce à l’ensemble de mon équipe. 

Quels sont vos projets ?
Je voyage beaucoup pour le travail ces derniers temps mais reste très attentive à la mode Marseillaise et ses jeunes créateurs. Rien ne m’échappe ;)

Série Mode des lauréats OpenMyMed Prize 2016 dans le Grazia 04.2016 par Charlotte Lapalus
Sweet perforé et top dentelle, Leï1984 
Culotte et soutien-gorge, Occidente
Bracelets et boucles d'oreilles, Vadi Jewels

 

Charlotte Lapalus

Associés à cet article