Le luxe et le caritatif

03/02/2015


Pour marquer sa différence, le luxe misait sur la position sociale de sa clientèle. Les « élégantes » de la grande bourgeoisie étaient seules à pouvoir accéder aux grandes maisons. La mode s’étant démocratisée, le luxe est désormais plus accessible. Pour légitimer leur statut, les grandes maisons se tournent désormais vers l’engagement, autour d’œuvres caritatives, de mécénat et donation mais aussi de fabrication locale ou d’empreinte écologique réduite.

A raison : la dernière enquête Good Purpose, réalisée par le groupe Edelman démontrait que plus de 65% des sondés assurent avoir plus confiance dans un label se présentant comme socialement et éthiquement responsable.

Source