M Major, la trajectoire mode de Vadine Sister

15/07/2016


© Charlotte Lapalus

Fille des années 80, Vadine Sister dessine des bijoux mixant rock et délicatesse pour sa marque Vadi Jewels lancée en 2010. Fabriqués dans l’atelier Oscar à Marseille, les bijoux sont pensés pour durer et associent des mélanges de matières brutes et précieuses. Vadine Sister conjugue avec subtilité les associations, fil conducteur de sa trajectoire mode. 

Mode et Méditerranée : Comment définiriez-vous votre empreinte méditerranéenne ?

Je définirais mon empreinte méditerranéenne, comme une évidence, quelque chose d’innée, une seconde peau. Le bleu méditerranéen est une obsession qui revient dans les collections. La méditerranéen a une présence sourde ou concrète dans mes collections…

Que vous apporte le M Major?

Le M Major, apporte à la marque un soutien professionnel, un appui qui aide la marque à s’affirmer, se structurer, afin de se développer dans le bon sens et évoluer. De plus M Major apporte une visibilité,  c’est une chance cet accompagnement. 

Quelle est votre pièce phare ?

Cette  saison je dirais les padmini, sertie de pierre Onyx, pierre de lune, et Lapis.

Le digital a-t-il changé votre rapport à la mode ?

Complètement, cela va plus vite, le tout est possible. Le digital ouvre des perspectives sans limite, ce qui est une opportunité d’ouverture au monde  formidable.

Mais j’observe et je ressens un besoin d’un retour à l’essentiel. Le fait que ça aille vite pousse à retrouver du sens aux choses et remet l’humain au centre. Je pense que l’on désire revenir à la source. Le retour à la mode de nos grands- parents, parents, la slow fashion, plus qualitative, le fait main avec amour, unique.  Ce retour est une nécessité, logique, qui répond comme une évidence au Fast Fashion et à la mode jetable qui devient petit à petit obsolète.

© Charlotte Lapalus

Associés à cet article