Fédération française du prêt à porter féminin : une présidence au pas de charge

06/09/2016


Pierre-François Le Louët - B. Lattancio

Rajeunissement, échanges, partage et mobilisation générale. Ainsi peut-on résumer les premières actions de Pierre François Le Louët à la présidence de la Fédération française du prêt à porter féminin.

D’abord, le nouveau président se félicite d’une vague d’adhésions de jeunes marques. Parmi celles-ci, ElevenParis, Sœur, Studio Mazé, Atlein (prix des premières collections de l’Andam 2016), Jour/Né, etc.
 
Atlein va même occuper un bureau au sein des locaux de la fédération, rue des Blancs-Manteaux. « Accueillir des jeunes marques, start-up de la mode, est bien dans notre philosophie », souligne Pierre François Le Louët.
 
Le président de la Fédération française du prêt à porter féminin, soucieux de défendre la place de Paris et les marques françaises, a aussi convié le 30 août dernier dans un restaurant parisien les organisateurs des salons Tranoï, Who’s Next-Première Classe, Woman, mais aussi le salon virtuel Le New Black, en compagnie de la dirigeante du Défi, Clarisse Reille, et Frédérique Gerardin, conseillère sur la mode notamment d’Anne Hidalgo, la maire de Paris.
 
Cette fois, l’idée était de permettre l’échange entre tous et d’informer sur les préoccupations des uns et des autres. « Nous avons parlé des transports, des visiteurs, des salons, des acheteurs, des jeunes marques, de l’international, etc. » souligne Pierre-François Le Louët.
 
D’ores et déjà, afin d’informer la mairie de Paris des remontées que pourrait avoir à connaître la fédération, a été mis en place un calendrier de rencontres mensuelles entre la fédération et Frédérique Gerardin.
 
Un autre calendrier se met en place au sein de la fédération. Il porte cette fois sur des afterworks qui se tiendront un lundi par mois au sein de ses locaux, entre 18h et 20h. Ouverts aux marques de mode, ils seront onze à se succéder, le premier se tenant le 26 septembre.
 
Il est prévu d’échanger sur cinq thématiques : la digitalisation des entreprises, leur financement, la responsabilité sociale des entreprises, le développement et la modernisation des actions internationales et enfin les nouvelles règles du wholesale.
 
Chaque afterwork débutera par l’intervention d’un expert durant 20 minutes. Suivront 10 à 15 minutes de questions-réponses. Le temps restant sera consacré au networking. « On verra si les gens se mobilisent. Ce sera un vrai moment collectif », souligne Pierre-François Le Louët.
 
Enfin, pour l’instant pourrait-on dire, le nouveau président entend réunir son conseil d’administration une fois sur deux ou sur trois en province afin d’aller à la rencontre des entreprises. Une initiative que Pierre-François Le Louët espère concrétiser d’ici la fin de l’année. 

Soruces : © 2016 FashionNetwork.com

Pierre-François Le Louët - B. Lattancio