Felice Varini expose à ciel ouvert à Marseille

01/07/2016


©André Morin

Ora Ito, né à Marseille et créateur du centre d’art MAMO sur le toit de la mythique Cité Radieuse imaginée par Le Corbusier a invité l’artiste franco-suisse Felice Varini.

Du 2 juillet au 2 octobre, les œuvres trompe l’œil de l’artiste seront exposés en corps à corps avec l’architecture de Le Corbusier « C’est la première fois que j’expose sur, dans et avec une architecture pensée par Le Corbusier. Ce lieu est un monument, un monstre d’influence. Un véritable microcosme, pensé comme une petite ville avec ses volumes si différents et si complexes. Une petite ville avec vue sur la grande ville de Marseille. C’est extrêmement excitant ! »

Avec trois pièces rouge et jaune il éblouit les visiteurs avec la précision de son art dans la prise de vue de ses œuvres.

Réalisée grâce au soutien de Longchamp, mécène principal du lieu et de la Maison Méditerranéenne des Métiers de la Mode (MMMM), nous avons posé quelques questions à Sophie Delafontaine, Directrice Artistique de la maison française et Jury du Mediterranean Fashion Prize (MFP) 2016 :

- Quelles sont les 3 principales valeurs de la Maison Longchamp ?

Créativité - Savoir-faire - Exigence

- Quel est votre philosophie quant à la valorisation de jeunes marques par les concours de mode comme l'ANDAM, en passant par le Mediterranean Fashion Prize (MFP) ?

Il est très important pour moi de soutenir les jeunes créateurs. Je suis vraiment admirative de tous ces  talents qui se lancent. Il me semble important de maintenir et développer le savoir-faire de la mode française et d'encourager les créateurs.

- Les artistes sont au cœur de la création Longchamp depuis 2004 avec Tracey Emin en passant par Mary Katrantzou, quels sont vos critères de sélection ?

Je fonctionne à l'instinct, au coup de cœur. La rencontre avec ces artistes est pour moi l'occasion de rentrer dans leur « monde », de les comprendre. C'est une osmose entre deux univers décalés, une adéquation entre un artiste et les valeurs de la Maison Longchamp. Ces artistes me poussent à aller vers l'unique, à développer des techniques nouvelles tout en utilisant le savoir-faire Longchamp.

- Aujourd'hui la Maison Longchamp est partenaire du Mamo avec l'exposition Felice Varini, quelle est votre vision du Mamo et des nouveaux espaces culturels à Marseille ?

Ce lieu fait partie des évidences esthétiques qui ont un lien avec la culture Maison : la continuité d'une tradition d'ouverture, d'excellence et d'innovation. Le MaMo est un véritable laboratoire de découverte artistique à ciel ouvert.

©André Morin